"Phobie scolaire", "anxiété scolaire..."

« Phobie scolaire », « troubles anxieux scolaires », « anxiété scolaire », ces différents termes sont utilisés pour exprimer la souffrance qu’un enfant ou un adolescent éprouve lorsqu’il n’arrive plus à aller à l’école.


Régulièrement, je suis contactée par des parents qui se sentent désemparés face à cette situation.

Avant d’en arriver à cet extrême, les signaux sont nombreux : boule au ventre, crises de vomissements avant d’aller en cours, maux de tête, pleurs, sommeil perturbé, perte d’appétit… symptômes qui disparaissent les week-ends et pendant les vacances scolaires.


Tous ces signes ne sont pas à prendre à la légère, il est important de les prendre en charge rapidement avant d’arriver au refus d’aller en classe et même de basculer dans des pathologies plus lourdes comme la dépression.


Dans la plupart des cas, l’enfant ou l’adolescent n’arrive pas à expliquer son mal être et les causes sont difficiles à déceler dans l’immédiat.


Le dialogue, l’écoute et la bienveillance sont de mise car loin d’un caprice, l’enfant est en souffrance.

La première chose à faire est de prendre rdv avec son médecin traitant pour écarter toute cause physiologique et évaluer un éventuel état dépressif. Il faut savoir aussi accepter la déscolarisation tout au moins temporaire de l’enfant pour le laisser souffler et lui permettre de s’apaiser.


Un suivi médical et/ou psychologique est essentiel.

La sophrologie est une des thérapies brèves qui peut intervenir en complément pour aider l’enfant ou l’adolescent qui vit ce type de souffrance.


Les séances de sophrologie, progressives, lui permettent de franchir des étapes à son rythme
  • Evacuer la pression et le stress accumulé

  • Reprendre possession de l’instant présent en évacuant le négatif

  • Retrouver des sensations confortables de bien-être et peu à peu reprendre confiance en soi

  • Prendre possession des ressources qui lui permettent de mieux gérer son anxiété et de se sentir bien au quotidien

  • Anticiper positivement des événements futurs



Chaque enfant est différent, ce qui fonctionne sur l’un ne fonctionnera peut-être pas sur l’autre, c’est pourquoi les séances sont adaptées à l’objectif de chacun.


Si votre enfant souffre d’anxiété scolaire et que vous souhaitez essayer la sophrologie pour l'aider, je suis à votre écoute.
42 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout